Burnout Paradise

Depuis quelques jours, je joue à Burnout Paradise sur Playstation 3.

Je connais la série depuis le début : je me souviens avoir acheté le premier sur Gamecube à l’époque. Ensuite, j’ai plus ou moins joué aux épisodes suivants sur PS2 et PSP.

Concernant le Paradise, je m’étais plusieurs fois essayé à la démo disponible sur le Store, en attendant de trouver la bonne occasion de le trouver à pas cher d’occasion justement. Et c’est désormais chose faite.

Le jeu est vraiment super. Ca va vite, c’est beau, c’est très fun. Désormais, il n’y a plus l’habituel menu répertoriant les différentes épreuves à effectuer. Cette fois, on se ballade dans la ville, et les épreuves sont disponibles à chaques feux rouges rencontrés. Il en résulte un véritable sentiment de liberté.

J’ai fait quelques courses en online, car j’avais lu que ce mode méritait le détour. Une chose est sûre, c’est d’un simplicité enfantine pour y accèder. Une pression sur la droite de la croix de la Sixaxis et c’est parti. Cela dit, n’étant qu’à 10% du jeu, j’ai peu de voitures à disposition et je me suis donc fait laminé ! Un truc qui m’a marqué c’est la présentation des différents joueurs avant que la course commence… « AlainProst… 1502 takedown en ligne », « Hack Hinner… a gagné 360 courses en ligne », « Chume Arheur… classé 56 », etc. C’est pas grand chose, mais ça rend vachement bien.

A noter aussi que des patchs gratuits sont très régulièrement mis à disposition en téléchargement. Et ce n’est pas juste des corrections de bugs… On peut parler ici de véritables add-on qui ajoutent de nouveaux défis, de nouvelles voitures. Le prochain permettra même de rouler avec des motos et ajoutera le cycle jour/nuit. Pour plus tard, on parle même d’avions et d’une nouvelle zone sur la carte…

 

549845836.jpg
Ce contenu a été publié dans Jeux, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *