Paper Beast

Je viens tout juste de platiner Paper Beast ! Quel jeu !

Je suis Eric Chahi depuis de longues années. Je me souviens encore des longues heures passées sur mon Amiga 600 à faire et refaire le fameux Another World… Lequel sera rejoué régulièrement durant ma vie de gamer (sur quelle plate-forme n’est-il pas sortie ?).

Idem pour Heart Of Darkness, qui, je me souviens, m’avait déçu au premier lancement du fait de sa faible résolution… mais qui m’avait ensuite complètement transporté, avec ces vidéos au le style « Pixar ».

Je suis passé à côté de From Dust à sa sortie. Ce style de jeu ne me semblait pas convenir à un gameplay à la manette… mais c’est finalement sur PS3 que j’y ai le plus joué… il y a seulement quelques semaines. Une vraie bonne surprise, techniquement toujours très impressionnant.

Bref, tout ça pour en venir à Paper Beast. J’avoue que, après avoir essayé la démo, c’est la petite promotion du moment sur le PSN qui m’a fait décider à l’acheter. Je le surveillais depuis sa sortie, mais compte tenu de sa durée relativement faible, j’estimais le prix de base un peu elevé (30 euros).

L’expérience fut excellente. Une véritable ambiance se dégage, et c’est un plaisir sans nom de traverser les différents niveaux du jeu. Les énigmes et puzzles sont plutôt faciles, ce n’est pas là le plus gros intérêt du jeu. De mon point de vue, le plus gros intérêt réside dans son immersion impeccable. Les graphismes sont simples et colorés, mais plutôt recherchés, et parfaitement adaptés à la VR. Peu d’effets de flou. Aucun problème de cinétose… sans doute grâce au déplacement qui se fait en mode téléportation. Les différents tests pointaient cela du doigt, mais je n’ai pas trouvé cela gênant du tout.

Une chose qui m’a complètement subjuguée est le sound design du jeu. C’est extrêmement bien fichu, et ça ajoute véritablement à l’immersion. La séquence d’intro, la « mer » qui se déchaine, le vent, la musique… c’est tout simplement incroyable et jouissif pour les oreilles. N’oubliez pas de mettre un bon casque audio pour en profiter comme il faut.

Le jeu est assez simple à platiner… Un trophée pas difficile mais long et lourdingue est à signaler (Walkman). Mais avec la bonne technique, il peut être obtenu en une demi-heure.

Un indispensable de la ludothèque Playstation VR.

Ce contenu a été publié dans Jeux, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *